Chat-Loperie

Mes hobbies et mes pensées du jour Violon, actualités, peinture, tricot..etc

vendredi 21 avril 2006

le métro de Moscou

A chaque fois que je raconte que le métro de Moscou est magnifique, je rencontre le regard mi-amusé mi-sceptique des mes interlocuteurs.
"tu parles sérieusement, là?"

Ras-le-bol de devoir toujours expliquer le pourquoi du comment, donc voici un petit topo pour convaincre les incrédules:

En premier, un petit plan:
metro_de_moscou
Ca pourrait ressembler au métro de Paris, à première vue, si on ne prenait pas en compte le fait que la distance moyenne entre deux stations est de 1800 m. Ce qui est considérable. A Paris, l'espace entre deux stations est en général autour de 400-600 mètres (ce qui me fait doucement rigoler quand des amis prennent le métro pour faire deux ou trois stations...), alors que le RER parcourt en général 2000 m entre deux stations. source: Wikipedia
Désolée pour tous ces chiffres, c'est pour donner une idée de l'ampleur du réseau métropolitain ( j'adore ce mot) de Moscou.

Une invention absolument géniale: la ligne circulaire. D'après la légende, les ingénieurs en charge de la planification du réseau auraient montré les plans du métro à Staline. Lui, ne soufflant mot se serait contenté de poser sa tasse de café sur les plans, laissant une trace de café circulaire. je me demande de quelle taille étaient ces fameux plans pour qu'une tasse de café soit suffisamment grande pour représenter cette ligne. Soit le papier était fortement rationnée aux ingénieurs, soit Staline buvait son café par seaux entiers.

Les wagons sont les mêmes que ceux utilisés à Budapest, par exemple. De grands et spaceiux wagons avec deux banquettes parallèles aux rails. Ca laisse beaucoup plus de place aux passagers debout qu'à Paris ou les passagers debout sont coincés dans un espace ridiculement petit devant les portes.

Et avant de montrer des images: bien que le métro de Moscou desserve beaucoup plus de stations et de voyageurs que le métro parisien, (plus de 10 millions d'usagers par jours, pour 3.5 millions à Paris), les passagers sont beaucoup plus courtois, plus paisibles qu'à Paris. Même en pleine heure de pointe, je n'ai ja-mais vu qui que ce soit chercher à rentrer avant que la derniere personne soit descendue. Ou même gêner la sortie : nan! ils attendent à côté des portes. Aucun stress. même en pleine heure de pointe. Si quelqu'un chercher à aller plus vite que la musique, quelqu'un lui fera probablement une remarque acerbe.

En outre, les stations sont autrement bien concues qu'a Paris: pas de correspondances labyrinthesques, une plate forme avec de magnifiques arcades sépare les deux voies d'une même ligne..

M'enfin: les photos tant attendues:
frunzenskaia
ou encore:
krasnie_vorota
et aussi:
kropotkinskaia2

je ferai un métro de moscou - le retour bientôt avec d'autres images, d'autres anecdotes..


Posté par chaloperie à 17:33 - Hors-sujet! - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire